Tu as lu un tas de livres pour aller mieux, mais rien, ou quasi rien n’a changé?

Ça y est, voici enfin mon premier vrai article.

Pour ceux qui ne me suivent pas depuis longtemps, je dois préciser que « Queen_serenity_ » est un pseudo volontairement paradoxal. Mais également, ce que je vise, mon objectif ultime est d’atteindre un niveau de sérénité que je qualifie souvent de Force tranquille.

En effet, j’ai développé depuis quatre ans, un trouble anxieux proche de l’agoraphobie, qui a commencé par une phobie intéroceptive. C’est-à-dire la peur des symptômes concrets et existants de ma maladie physique.

Ce trouble s’est installé, tout d’abord petit à petit, puis tout d’un coup.

Je développerai ce thème, dans un autre article sur les angoisses.

Mais je l’aborde ici, car ces angoisses sont à la fois une des pires choses qui me soient arrivées, et à la fois, le point de départ de mon évolution en terme de développement personnel, qui est un point très positif.

Et je peux te garantir, que je n’aurais pas dit ça, il y a encore une année en arrière. Et, il y a encore des jours de découragement, où je me dis: « bordel, j’en ai ras-le-bol! ». Evidemment, il est parfaitement humain d’avoir des jours sans…

Mais cela m’a poussé, Pour ne pas dire obligé, a me recentrer sur moi, afin de comprendre ce qui physiologiquement et psychologiquement, induisait ce calvaire.

Ainsi, j’ai commencé à creuser, à prendre plus au sérieux le plan mental, le plan émotionnel et l’introspection. Jusqu’à ce que cela me passionne réellement. J’ai commencé à mieux me comprendre et de ce fait, mieux comprendre les autres. A proposer des conseils, je me suis rendue compte que je tombais souvent dans le mille. Le fonctionnement humain est alors devenu comme quelque chose de logique à mes yeux. J’ai eu le sentiment que ma mission de vie était là:

C’est ce qui m’a conduit, à ouvrir ce blog, en ce début d’année 2020…

En effet, avant ça, comme beaucoup, je m’étais intéressée au développement personnel, à travers des livres tendances, aussi vite lus qu’oubliés.

Non pas que ces livres soient mauvais, mais plutôt, qu’il est propre à l’humain, de ne pas changer, tant que sa situation est acceptable. Par acceptable, j’entends : qui a pu s’en accommoder, par des stratégies limitantes, mais offrant une liberté suffisante pour vivre avec, sans trop en souffrir.

Ceci est la clé numéro une: N’attends pas que ta situation devienne inacceptable, pour commencer à comprendre ce qui se passe en toi, et prendre les mesures nécessaires pour changer des choses, quelque soit ton mal-être.

Tu as lu un tas de livres, mais rien, ou quasi rien n’a changé?

C’est normal!

Depuis que tu es né, ton cerveau a été modelé par les conditionnements de la société, par ton éducation et pour corser un peu tout, par les conclusions que tu as tiré de tes expériences de vie et traumatismes.

Tous ces éléments agissent comme des filtres, qui sont les fondements de ce que tu penses être et ce que tu appelles: « la vérité ». A travers un de ces filtres, tu vas systématiquement focaliser ton attention sur ce qu’il induit. C’est le même principe que quand tu veux changer de voiture, tu veux telle marque de couleur blanche. Tu vas alors voir un nombre incalculable de ce modèle! Il n’y en a pas plus, mais tu as programmé ton cerveau pour les voir.

De ce fait, si à un moment donné, ton cerveau a été programmé sur du négatif: par exemple, une rupture amoureuse, liée à de l’infidélité. Tu vas systématiquement voir partout et entendre parler d’hommes ou femmes infidèles. Tu vas même fortement attirer à toi ce type de personne, qui vont venir confirmer et renforcer ta croyance…

 Ta perception du monde, n’est pas le monde tel qu’il est.

Et oui, la deuxième chose à comprendre, c’est que ta vérité n’est pas celle des autres. Il y a autant de vérités que de personnes sur terre. Tout n’est qu’une question de point de vue. A ton avis, quand deux peuples se font la guerre, pour chacun d’entre-eux, lesquels sont les méchants?

La bonne nouvelle, c’est que tu peux venir agir et prendre conscience de ces filtres, les changer, les remodeler, afin de créer de nouvelles habitudes, dans le but de te sentir mieux, peu importe la cause de ton mal-être.

C’est la raison pour laquelle, les livres que tu as lus n’ont rien changés. Parce que ce changement demande de reprogrammer ton cerveau, pratiquement à la manière d’un muscle. L’idée, c’est en quelque sorte d’utiliser le principe du lavage de cerveau au positif. Tu vas, ainsi, décider de ce que tu veux être, déterminer tes valeurs, et commencer, par de petits changements conscients et répétitifs, à changer et créer de nouveaux schémas cérébraux. Il y a parfois besoin d’utiliser des techniques qui aident à libérer le plan émotionnel, telles que l’EMDR, l’EFT, ou l’hypnose par exemple.

En conclusion:

D’une manière imagée, ton cerveau est un réseau qui ressemble aux branches d’un arbre, cela s’appelle les connexions synaptiques. il t’appartient de choisir quelles branches tu veux choyer et favoriser par rapport aux autres: celles qui te donneront des fruits? ou celles qui bouffent ton énergie et qui mènent à rien?

Il s’agit de la plasticité cérébrale. Et c’est valable pour n’importe quel apprentissage. Les répétitions, vont faire grandir la zone du cerveau concernée, en même temps que les performances s’améliorent et deviennent automatiques. Dans le même temps, les connexions établies, que tu décides de ne pas entretenir vont petit à petit s’effacer!

N’oublie pas que même lorsque tu as appris à marcher, tu es tombé de nombreuses fois…

Sans répétition, pas de résultat…

Exemple d’un schéma de pensée
Répétitions fréquentes d’un nouveau schéma de pensée, choisi

A travers cet article, tu viens de comprendre l’utilité des petits défis que je lance en story, régulièrement sur mon compte instagram @__daylee__

Merci de m’avoir lu, n’hésite pas à commenter, liker!

Have a nice day!!

Fanny