Hors du temps


Photo 📾 by: @fredvaudroz

✎


« Dans un cercle suspendu hors du temps,
elle s’attache sans cesse à ceux qui s’en vont.
Son coeur saigne, serre et se résigne.
Elle essaye de laisser s’envoler son châle, qui porte encore le parfum des promesses du passé.
Sa confiance s’effrite et ses yeux clairs se noient dans l’eau trouble de l’abîme.
Elle y devine son reflet, son âme si sensible, qu’elle s’efforce de dissimuler sous des faux semblants, entre ses lèvres si souvent pincées.
Elle est si forte en apparence.
Enlisée dans le cercle infernal de ses pensées, même son sommeil s’est effiloché.
Ses yeux, à demi ouverts, son souffle coupé.
Dans le silence d’un instant de répit, elle sourit, en dessinant dans ses rêves éveillés, l’ébauche d’une danse, enlacée entre les bras d’un nouvel avenir.
Elle s’ouvre, à la magie des feux, qui s’immiscent insidieusement à travers les lamelles de ses volets fermés.
Ils font des rondes, se poursuivent, sans jamais se rattraper, sur les murs de sa chambre, baignant dans l’obscurité d’une nuit dĂ©jĂ  bien avancĂ©e.
Son rĂ©veil s’emballe, dans des cercles infinis.
Elle s’endort enfin, sur le fil de l’aube.
Son visage apaisĂ©, caressĂ© par la lueur d’un nouveau jour qui se lĂšve, apportant avec lui, la certitude que tout est possible, tout n’existe que par cycles

« bip », « bip », « bip »,
 »

© Tous droits réservés, Fanny Gigon, http://www.queen-serenity.com